Ajouté le: 20 Juillet 2010 L'heure: 15:14

Parole du Métropolite (juillet - joût 2010)

« Cherche le Seigneur ! Ou Dieu ou le monde : il n’existe pas de moyen terme. Ou bien dormir avec une telle insouciance qu’on ne voit plus rien ! D’un côté, tout – ici, le mirage ; d’un côté, la paix – ici, les soucis torturants ; d’un côté, la gratitude – ici, les souffrances continuelles ; d’un côté le bonheur et l’allégresse – ici, seulement les malheurs et la peine du cœur. Tu sais tout cela, tu as expérimenté tout cela, tu restes pourtant dans le même état de vanité de l’esprit et du cœur… Veux-tu apporter le paradis sur terre ? »  

(Saint Théophane le Reclus) 

Parole du Métropolite (juillet - joût 2010)

Nous nous demandons souvent ce qui nous arrive quand nous nous tournons vers Dieu, et ce qu’Il attend de nous. Retrouvons-nous nous-mêmes dans le Christ-Dieu, comme image de Dieu. Voilà ce qu’attend de nous Dieu Trinité ; c’est pour cela que le Christ est devenu Homme. Ne nous tournons pas vers lui de façon seulement formelle ; ne lui parlons pas seulement avec ses mots ; ne nous souvenons pas seulement de ses actions ; ne proclamons pas seulement son unique vérité ; ne donnons pas seulement notre vie pour lui ; ne soyons pas seulement ses esclaves inconditionnels ; ne nous contentons pas de… Mais, que je lui donne mon cœur, que mon moi intérieur intégral se tourne vers lui ! Que je me retrouve moi-même en lui, image de lui et ressemblance à lui ; que je sois à lui et qu’Il se donne à moi ! Et que je sois conscient et que j’accepte que d’innombrables fois je l’abandonne après l’avoir retrouvé. Seule la lutte pour retourner vers lui fait que je puisse être intégralement en lui et à lui.

Mais ce n’est pas seulement nous qui cherchons Dieu : Lui aussi nous cherche et nous appelle. Pour mieux dire, Il cherche par son Esprit-Saint à reconstruire l’image de son Fils dans l’être humain intérieur. Aussi ne supporte-t-Il pas ce qui est seulement formel, ce qui est extérieur, et Il demande de nous un cœur à lui intégralement donné – de la même façon qu’Il se donne lui-même à nous – pour pouvoir prendre forme en nous et nous faire devenir ressemblants à lui. Le Fils de l’Homme exilé est toujours parmi nous et n’a pas où reposer sa tête ; Il ne veut rien de ce qui est extérieur ; Il cherche seulement le cœur de l’Homme son frère, et Il frappe à sa porte, Il se nourrit de la joie du retour et de l’amour que l’être humain lui donne. Et alors, Il prend forme, et croît en nous, et nous reconduit dans les bras du Père.

† Le Métropolite Joseph

Parole du Métropolite (juillet - joût 2010)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger