Ajouté le: 18 Mai 2010 L'heure: 15:14

« …La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant ; la vie de l’homme, c’est de voir Dieu. »

 

(Saint Irénée de Lyon + 202 Contre les hérésies IV, 20, 7)

« …La gloire  de Dieu, c’est l’homme  vivant ; la vie de l’homme, c’est de voir Dieu. »

Dire que la souffrance humaine est liée à la manifestation de la gloire de Dieu, c’est enseigner que toute souffrance en ce monde est associée à la Croix. La Croix est le dernier moment de la souffrance humaine. Il n’y a pas de souffrance plus grande sur la terre que la Croix. En elle se rencontrent toutes les souffrances de ce monde. Et toutes ces souffrances culminent dans la manifestation de la gloire de Dieu. Le but de la vie du Christ sur terre n’était pas la Croix: c’était la Résurrection. Telle est la manifestation de la gloire divine sur la terre et sur nous. Nous pouvons retrouver cette lumière du Christ par le repentir. C’est le repentir qui nous ouvre à la gloire de Dieu, gloire qui va au-delà de nos souffrances et les dépasse: il nous rend également capables d’être des instruments dans la main de Dieu pour la manifestation de cette gloire divine.

L’aveugle-né n’a pas seulement pleuré ses souffrances; il ne s’est pas seulement réjoui de retrouver la lumière corporelle, la lumière de ce monde. Il a retrouvé également la lumière divine, la lumière du Christ quand il l’a reconnu. Si nous jouissons de la vue corporelle, cherchons à jouir également de la vue spirituelle, celle de cet aveugle-né.

† Le Métropolite Joseph

« …La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant ; la vie de l’homme, c’est de voir Dieu. »

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger