Ajouté le: 5 Décembre 2009 L'heure: 15:14

Pensées sur l’Incarnation du Verbe de Dieu

« Et le Verbe s’est fait chair et il a campé parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu’il tient du Père comme Unique-Engendré, plein de grâce et de vérité… Oui, de sa plénitude nous avons tous reçu et grâce pour grâce. Car la Loi fut donnée par l’entremise de Moïse, la grâce et la vérité advinrent par l’entremise de Jésus Christ. »

(Jn. 1, 14; 16‑17)
 

Pensées sur l’Incarnation du Verbe de Dieu

La naissance dans la chair de notre Seigneur Jésus-Christ est une occasion de tourner notre esprit vers la Grâce en plénitude, „grâce pour grâce” qu’Il amène à l’ „homme”, dont Il se fait „le fils”, et surtout vers la façon dont nous partageons, chacun d’entre nous, cette grâce.

La clé d’entrée en profondeur dans cette œuvre divine salvatrice nous est donnée par la coutume que l’on avait selon la vieille Tradition de célébrer la Nativité et le Baptême – l’Epiphanie du Seigneur – en même temps, et surtout de lier à cet événement le baptême de ceux qui s’y étaient préparés par le jeûne et la catéchèse.

Ceci nous fait penser à la sainte et grande Grâce du Baptême: „grâce de la filiation”, „renouvellement de l’esprit”, „illumination de l’âme”, „vêtement incorruptible”, „source de vie” (cf. Office du Saint Baptême, Prière pour la sanctification de l’eau). Cette œuvre sainte et salvatrice a été „affermie” par „le sceau du Don du Saint Esprit” par lequel nous avons été scellés lors de l’onction du Grand et Saint Chrême et par lequel nos sens corporels se sont ouverts vers l’horizon divin d’en haut. A ceci s’est ajoutée la communion au Saint Corps et au Sang de Celui en qui „habite la plénitude de la divinité” (cf. Col. 2, 9) „pour la sobriété de l’âme, la rémission des péchés, la communion du Saint Esprit, plénitude du Royaume de Dieu et gage de confiance envers le Père” (cf. L’Anaphore de St. Jean Chrysostome).

Voici donc comment nous sommes devenus participants de cette «grâce pour grâce», mais qui ne cesse de nous être prodiguée à chaque lecture de la parole de Dieu – „car l’homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu” (Mt. 4, 4) –, à chaque communion au Corps et au Sang du Seigneur, à chaque invocation du Nom du Seigneur – „personne ne pourra dire: Jésus est Seigneur, que dans le Saint Esprit.” (1 Cor. 12, 3), „Celui qui invoquera le Nom du Seigneur sera sauvé” (Actes 2, 21) –, et à chaque fois que nous accomplissons Sa parole…

L’incarnation du Seigneur est aussi une occasion de réfléchir à la foi – la fidélité  – avec laquelle nous avons gardé les dons du baptême : Avons-nous renoncé à Satan et à toutes ses œuvres, à tout son culte et à tout son orgueil? Sommes-nous restés unis au Christ? Ou bien nous sommes-nous séparés de Lui – eucharistiquement – immédiatement après le baptême, ou à sept ans, ou à quatorze ans… Ou bien nous sommes-nous souvenu de Lui seulement à Noël ou à Pâques?... Ou bien ne l’avons-nous plus invoqué que lorsque nous nous sommes coincé les doigts dans les portes de cette vie…

Heureusement pour nous, l’Incarnation du Seigneur est aussi l’occasion pour un nouveau début, pour un „bon commencement”, que, selon l’exhortation des pères du Désert, nous pouvons faire maintenant, vers le renouvellement de notre vie et de tout notre être.

C’est à cela que correspond la dimension „eucharistique” – de remerciement – de notre relation à Dieu, qui a pour but de rasséréner la vie du chrétien, surtout par les temps sombres que traverse le monde où nous vivons: „Que donnerai-je à Dieu pour tous les dons qu’Il m’a faits? Je prendrai la coupe du salut et j’invoquerai le Nom du Seigneur.” (Ps. 115, 4, 5). Cela déplace l’accent de « ma » personne à Celui qui S’est incarné afin de faire de moi un participant par le „corps et le sang” à Sa divinité.

Avec les vœux les plus chaleureux, en la Fête de la Nativité du Seigneur,

† L’Évêque SILOUANE
 de l’Évêché Orthodoxe Roumain d’Italie

Pensées sur l’Incarnation du Verbe de Dieu

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger