Ajouté le: 1 Octobre 2009 L'heure: 15:14

Parole du Métropolite (octobre 2009)

Parole du Métropolite (octobre 2009)

La jeunesse est l’âge où nous commençons à déceler le sens de la vie, le chemin que nous empruntons, et où nous devenons éventuellement capables de montrer le chemin à nos semblables. L’amour, c’est ce qui parle au jeune homme, ce à quoi il s’identifie, parce que c’est aussi ce qu’il a appris au sein de sa famille, c’est le premier geste que l’homme reçoit et qu’il fait en venant au monde, un geste allant vers ses parents et venant d’eux.

C’est le langage que le jeune homme comprend, c’est le geste le plus présent dès le début de notre vie dans ce monde. C’est pourquoi nous voyons de nos jours à quel point les jeunes et les hommes en général, nous tous, nous sommes vulnérables justement en ce qui concerne l’amour. C’est ce qui arrive si nous oublions Celui Qui est la Source de l’amour – le Dieu Unique en Trois Personnes, Celui Qui est, dans Son Être-même et dans Son vécu intratrinitaire et dans la relation de la Trinité elle-même avec la Création et avec l’homme – l’amour. Sans connaître Dieu Lui-même comme Amour, comme Celui Qui donne l’amour – dont nous commençons à déchiffrer et à ressentir le langage, à le saisir par notre intuition, dès les premiers instants de notre vie – la force de notre amour s’affaiblit peu à peu, se déforme, reste au niveau réduit de l’humain im-parfait. Or, Dieu nous a donné la liberté justement pour parfaire en nous cet amour, à partir de cette vie même. 

Voici ce que cherche l’homme dès sa jeunesse, l’Amour parfait! Et il le trouve chez Celui qui „donne par Son amour la force à l’être (humain) donc aussi à notre volonté libre, de croître en force” (comme le dit le Père Dumitru Stăniloae). Mais est-ce possible sans notre contribution? Le jeune qui cherche le Christ, reçoit ce don et cette force de Celui qui est parfait dans Son amour pour les hommes qu’Il a vécu jusqu’à la Croix, au Tombeau, à la descente aux enfers et ensuite à la Résurrection. Cet amour vous essayez, vous les jeunes, et nous tous les chrétiens, nous essayons de le recevoir du Christ, en Christ, dans Son Eglise (Son Corps) et à le vivre le long du chemin de notre vie (reçue en don) en communion avec les autres. Oublions-nous pour un temps, oublions nos soucis, nos limites, et laissons-nous porter par l’amour du Christ pour nous. Portés par l’amour sacrificiel du Christ, apparemment difficile à porter, nous trouvons dans les traces qu’il laisse en nous, la Voie véritable pour notre propre amour. Osez! Laissez-vous porter par l’amour du Christ. 

En ce jour anniversaire (mais en fait, que signifient au juste 10 ans dans une vie d’homme?!) cherchons à voir à quel point nous avons pu trouver, vivre, et répandre autour de nous cet amour avec lequel le Christ nous a aimés et nous aime encore. Puisse le Christ nous aider et nous donner le courage de cette recherche (celle de Sa filiation) et de croître ensmble dans Son amour sacrificiel, qui innonde notre vie où qu’elle soit vécue. Seulement dans l’amour nous pouvons connaître Dieu tel qu’Il est et nous pouvons Le prêcher au monde, comme vous vous proposez de le faire.

† Le Métropolite JOSEPH

Parole du Métropolite (octobre 2009)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger