Ajouté le: 16 Décembre 2012 L'heure: 15:14

Parole sur la Nativité du Seigneur

Parole sur la Nativité du Seigneur

A la fête de Son revêtement de notre nature souffrante, le Fils de Dieu Lui‑même nous appelle, pour que nous soyons habillés de Sa Grâce divine salvatrice, née de sa nature divine. Le Fils de Dieu naît sur terre avec une nature humaine, pour que nous puissions naître des Cieux, comme fils adoptifs du Père Céleste. « A moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. » (Jean 3, 3) – dit le Seigneur à Nicodème dans l’Evangile selon Jean. Le Fils, Dieu selon la nature, naît dans la grotte de Bethléem et nous ouvre la porte du Ciel et de l’adoption par le Père Lui‑même. Cela se produit avec chacun d’entre nous dans le Sacrement du saint Baptême. « Nul, s’il ne naît d’eau et d’Esprit – dit le Seigneur à Nicodème – ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. » (Jean 3, 5) Notre nature, mortelle et affaiblie par le péché, reçoit dans le Sacrement du saint Baptême le revêtement de la Grâce du Saint‑Esprit, dans le Christ, Celui qui S’est revêtu en nous et qui nous revêt en Lui. Car, « vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ »(Galates 3, 27).

De l’eau du Baptême nous naissons comme d’un sein, la Grâce du Saint‑Esprit faisant le Christ prendre Son Visage en nous et habiter en nous, et nous rendant christophores, c’est‑à‑dire porteurs du Christ. Dans le saint Sacrement du Baptême non seulement le Christ va nous faire naître de nouveau, mais encore nous allons naître avec Lui, avec Lui dans nos cœurs. Grand est ce mystère de notre nouvelle naissance! Nous percevons mieux son sens maintenant que nous célébrons la Nativité du Fils de Dieu et nous comprenons pourquoi Saint Jean Chrysostome dit que le Christ est né sur terre pour nous faire naître au Ciel. Tel est le Baptême: notre naissance au ciel. C’est aussi l’insouciance envers la souffrance de la mort, car les portes du ciel se sont ouvertes par la Naissance de Dieu parmi nous, sur la terre. Les portes des Cieux se sont doublement ouvertes aujourd’hui, non seulement pour que le Seigneur descende Enfant dans la crèche solitaire, mais aussi pour que nous, devenant Ses enfants, nous sortions de la solitude de la mort vers les choses élevées vers lesquelles le Christ nous élève par Sa descente.

Ce n’est pas la grotte que le Christ voudrait changer en ciel, mais notre âme et notre personne toute entière. D’habitude nous sommes baptisés lorsque nous sommes enfants. Les parents sont ceux qui nous offrent à Dieu, à Celui qui nous a offert à eux, comme le don des dons, au dessus de tout don que l’homme aurait imaginé, pour nous recevoir et nous inscrire dans le Livre de Vie, et devenir Ses fils (cf. l’office du Baptême). C’est donc par la famille que Dieu nous appelle une seconde fois à la vie, par le Baptême. Dans notre famille nous apprenons le b.a.‑ba de la foi, nous apprenons que nous sommes aussi les fils de Dieu, non seulement de la chair, c’est‑à‑dire de nos parents, mais que nous sommes offerts par Dieu aux parents qui nous ont mis au monde et qui nous ont élevés, pas seulement pour ce monde. La famille est pour nous le commencement du Paradis, le lieu où nous apprenons l’amour de Dieu répandu sur nous par l’amour paternel, le lieu où nous recevons les arrhes du Royaume des Cieux, pour lequel les parents nous ont baptisés, nous recevant à nouveau dans leurs bras, renés « d’eau et de l’Esprit Saint ». Au Baptême nous sommes amenés, nous qui sommes terrestres, mais en retour les parents nous reçoivent célestes. Nous sommes amenés mortels, et nous retournons pleins de vie, la Vie‑même habitant en nous. Nous sommes amenés avec l’héritage de la mort en nous, et nous sommes reçus en retour avec l’héritage de la vie, le Christ Lui‑même, le Donateur‑de‑vie, faisant Son tabernacle en nous.

C’est dans ce sens que Dieu œuvre par le Baptême, pour nous restituer ce que nous avons perdu par le péché du commencement, et nous offrir en abondance – la vie.

Que Celui qui aujourd’hui vient au monde, le Christ Seigneur, nous bénisse et nous donne une Nouvelle Année pleine d’épanouissement et de joie.

† Le Métropolite Joseph

Parole sur la Nativité du Seigneur

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger