Ajouté le: 15 Avril 2012 L'heure: 15:14

Parole du Métropolite (avril 2012)

Parole du Métropolite (avril 2012)

La Résurrection du Seigneur est au cœur de notre foi chrétienne, étant considérée et vécue par nous tous comme la Fête des fêtes, la Joie au dessus de toute joie. C’est le jour où nous recevons en tant qu’hommes mortels l’Espérance de la VIE et de la LUMIERE au dessus de toute lumière, la Consolation de la RESURRECTION au dessus de toute consolation humaine, la Bonne Nouvelle apportée par les anges qui gardaient le Tombeau vide à la venue des femmes myrrhophores. Cette nouvelle a réjoui et a fait trembler à la fois le ciel et la terre : le Seigneur Jésus Christ n’est plus dans le tombeau, Il est ressuscité, car Il a VAINCU LA MORT ET L’ENFER, et nous gagnons avec lui l’éternité, nous devenons héritiers de ce qu’Il acquiert pour nous, LA RESURRECTION ET LA VIE !  

Au fil de notre vie terrestre, le Christ cherche à nous rendre participants à sa victoire sur la mort, à s’unir avec nous, à nous arracher de l’emprise du Malin, nous rachetant du péché et de la mort par le pardon qu’Il a apporté par la lumière de sa Croix. Le Seigneur cherche à faire de nous des habitants de la maison de Dieu, des concitoyens avec lui de ses demeures, par la résurrection des morts. Le Christ nous a laissé tous ces dons dans le Baptême : « …à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu» (Jn 3, 5). Dans le Baptême, le Christ nous fait prendre part à toute sa vie, à tout ce qu’Il a vécu sur la terre avec nous, les hommes. Il nous fait également prendre part à ce qu’Il a acquis pour nous au dessus de cette vie et de ce monde, c’est‑à‑dire le Ciel, les bras du Père céleste, qui nous sont eux‑mêmes ouverts par l’Incarnation, la Passion, la Mort, la Résurrection et son Ascension au Ciel. En envoyant le Saint‑Esprit dans le monde, par lui, le Christ ressuscité nous cherche, mais Il ne peut nous rencontrer que si nous partons à sa recherche, si nous le recevons dans notre cœur et si nous croyons que Lui‑même nous porte en lui, dans son Cœur plein de son amour infini pour chacun.

Le lieu et le moment où notre union parfaite avec le Christ se produit est le sacrement du Baptême, dans l’Eglise. Le Baptême est précédé du renoncement au Malin et à toutes ses puissances, à tout ce qui peut nous empêcher de nous unir à celui qui est mort et ressuscité. Pour ce don nous bénissons ensuite le Père céleste, qui nous a tellement aimés, «… qu’Il a donné son Fils Seul‑engendré, afin que quiconque croit en lui, au lieu de se perdre, ait la vie éternelle» (Jn 3, 16), et qui « … veut que tout homme soit sauvé et parvienne à la connaissance de la vérité » (office du Baptême). Personne de ceux qui sont nés sur la terre n’est exclu de la connaissance de la Vérité et du Salut.

Au saint Baptême, après avoir accepté de nous unir au Christ, nous arrivons au cœur de l’église – icône de son Royaume préparé pour nous dès maintenant et dès ici‑bas. Là, dans les eaux du baptistère, le Christ va nous faire naître à nouveau, de l’eau et de l’Esprit saint, comme une nouvelle création. A cette nouvelle création œuvre le Verbe de Dieu, le Fils Seul‑engendré, avec l’Esprit saint, par la volonté du Père, faisant de nous des fils adoptifs du Père et des frères du Christ, nés de l’Esprit, spirituels, car « ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » (Jn 3, 6) Lorsque Dieu a créé Adam, Il lui a donné âme et vie. Maintenant, par le Baptême l’homme « est rempli de l’Esprit vivifiant (cf 1Cor 15, 45) », nous dit saint Jean Chrysostome.

Au baptême, le Fils avec l’Esprit saint nous présente comme une nouvelle créature au Père céleste, comme ses fils, par l’adoption filiale, inscrits dans le Livre de Vie, accueillis dans le sein du Père lui‑même, ressuscités. Alors, le Père Lui‑même, avec le Fils et le Saint‑Esprit, fait sa demeure en celui qui est baptisé, qui devient tabernacle de la sainte Trinité (cf. Jn 14, 17 et 23).

Par l’immersion dans l’eau baptismale nous vivons et recevons en nous la Mort et la Résurrection du Christ, nous en devenons participants. Le saint Apôtre Paul nous dit : « … Nous avons donc été ensevelis avec lui par le Baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle. Car si c’est un même être avec le Christ que nous sommes devenus par une mort semblable à la sienne, nous le serons également par une résurrection semblable » (Rom 6, 4‑5). Voici comment « Le Baptême est pour nous tombeau et résurrection », selon les paroles de saint Jean Chrysostome, « …car l’homme ancien est enterré avec le péché et l’homme nouveau ressuscite, renouvelé selon le visage de son Créateur. Nous nous dévêtons et nous habillons. Nous dévêtons l’ancien vêtement, noirci par la multitude des péchés, et revêtons le nouveau vêtement, purifié de toute tache. Nous revêtons le Christ. Car saint Paul dit : Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ » (Gal 3, 27).

Nous‑mêmes, donc, dans le Baptême nous mourons au péché, ressuscitant en homme nouveau avec le Christ. Ainsi Dieu œuvre en nous au renouvellement de la nature mortelle, par la Résurrection du Christ à laquelle nous communions par le Baptême,

Que cette nuit remplie de la lumière de la Résurrection vous fortifie tous dans la foi, dans l’accomplissement des œuvres de bien et dans l’amour envers le prochain, qu’elle illumine les jours de votre vie dans ce monde et qu’elle vous remplisse de joie et d’espérance, parce que nous sommes assurés à nouveau que la vie, dans le Christ Jésus, est plus forte que la mort.

LE CHRIST EST RESSUSCITE !

† Le Métropolite Joseph
(fragment de la Lettre Pastorale pour Pâques 2011)

Parole du Métropolite (avril 2012)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger