Ajouté le: 8 Mars 2012 L'heure: 15:14

L’habit de la Resurrection

 

Histoire édifiante

Il était une fois un grain de blé. Il menait une vie heureuse et sans souci avec sa famille, avec qui il habitait dans un grand sac de jute.

Le sac, lui, avait passé l’hiver dans le garde‑manger d’un paysan laborieux.

Et lorsque le printemps, avec son souffle doux et chaud, réveilla à la vie toute la création, notre brave paysan attela ses bœufs, chargea le sac dans sa charrette et s’en alla dans les champs, pour les semailles.

Notre grain fut réveillé par les mouvements de la charrette tirée par les bœufs, qui s’approchait du champ fraîchement labouré. Le grain ne comprit pas ce qui se passait, et il se dit d’attendre patiemment.

Une main puissante délia le sac, prit une poignée de grains et les fit joyeusement voler dans le vent. Bientôt ce fut le tour de notre petit grain. Il se sentit élevé, entre ciel et terre, et tomba ensuite dans un endroit humide et étroit.

Oh, qu’il faisait sombre et froid. Il regarda tout autour de lui, appela ses frères, ses amis … personne ne l’entendit, personne ne lui répondit. Seul et triste, le grain s’enveloppa dans sa coque. Une épine grise s’approcha de lui et dit:

« C’est en terre que tu es tombé, en terre tu mourras, et le Soleil tu ne le reverras pas ! »

Une goutte de pluie l’encouragea à ne pas perdre son espoir. Et pendant que la goutte caressait avec douceur le grain, celui‑ci sentit tomber son habit et commença à s’élever. Mais une pierre lui barrait le chemin et malgré ses tentatives de la pousser, il n’y parvint pas.

L’épine grise se rapprocha à nouveau du grain et lui dit:

« C’est en terre que tu es tombé, en terre tu mourras, et le Soleil tu ne le reverras pas ! »

Une taupe, qui venait de se réveiller de son long sommeil d’hiver, cherchait quelque chose à manger. Elle passa juste devant le grain et écarta la grosse pierre.

Voyant la route libre, le grain continua à s’élever. Quelque temps après il se trouva devant une couche de terre argileuse qu’il ne parvenait pas à percer.

L’épine grise s’approcha à nouveau et lui murmura :

« C’est en terre que tu es tombé, en terre tu mourras, et le Soleil tu ne le reverras pas ! »

Le grain fut saisi de découragement. Devait‑il rebrousser chemin? Il n’y avait pas moyen. Devait‑il aller plus loin? Il n’en avait pas la force.

Mais, comme s’il avait entendu les pensées du grain, un ver de terre fraya son chemin en sa direction et ouvrir dans la terre dure un passage, juste à la mesure du grain.

Etonné, le grain rassembla ses dernières forces et s’éleva à nouveau. Enfin, il sortit. Le Soleil était là et l’attendait. Le grain, illuminé de joie, élança ses bras en signe de reconnaissance et tout à coup, autour de lui, il vit ses frères et ses amis dont il avait été séparé pendant si longtemps.

Tout comme lui, ils portaient un habit neuf, un habit de fête – L’HABIT DE LA RESURRECTION !

 

Activité familiale

 

Chers enfants,
préparez avec vos parents une poignée de beaux grains de blé, un pot rempli de terre et une tasse d’eau.
Semez le blé, arrosez la terre et regardez, dans les jours qui suivront, ce qui se passe dans la terre: le grain de blé, qui avant d’être semé était dur, deviendra tendre et commencera à pourrir, mais en même temps, il se préparera à germer. 
Continuez, avec votre famille, à soigner le pot pour qu’il soit tout beau à Pâques. 
Le jour de Pâques, décorez votre lieu de prière avec le blé en habit vert.
 

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger