Ajouté le: 10 Février 2012 L'heure: 15:14

Parole du Métropolite (janvier - février 2012)

Parole du Métropolite (janvier - février 2012)

Le temps que nous passons ensemble dans l’Eglise est un temps béni, c’est le temps de Dieu. C’est un temps qui sort du commun, qui sort de sa banalité de chaque jour, qui nous rapproche de Dieu ; c’est un temps béni par la descente de Dieu sur la terre. C’est pour cela que nous nous permettons de nous souhaiter les uns aux autres beaucoup d’années.

Pour nous les chrétiens, les années ne passent pas contre nous, mais pour nous, parce que les années qui passent ne nous vieillissent pas, mais nous rajeunissent ; nous ne sommes pas plus vieux, mais plus jeunes, puisque nous nous approchons de Dieu, par le fait même que les années passent, que le temps s’écoule. Donc, paradoxalement, on ne devient pas plus âgé mais plus jeune.

Nous ne le voyons pas toujours comme ça, car nous vivons continuellement sous la pression du temps. Nous célébrons les fêtes avec la société, avec le monde où nous vivons, qui est un monde qui vit dans la vitesse du temps d’aujourd’hui. Mais pendant la Divine Liturgie nous sortons du temps et nous vivons un peu l’éternité.

Nous devenons de plus en plus éternels, puisque nous nous emplissons de Dieu Lui-même, par la grâce, par la prière, par la communion, par toutes les bénédictions que nous recevons dans l’Eglise de Celui qui S’est incarné, qui a pris notre chair. C’est pour cela que nous nous permettons de dire beaucoup d’années, et une année bénie.

Le temps de Dieu, en pénétrant dans notre temps, le sanctifie, ainsi que toute la création, et fait que nos années ne s’écoulent pas à notre insu et contre nous, mais nos années s’écoulent en nous menant vers Celui que nous attendons, vers l’éternité, vers la vie éternelle, vers la bénédiction, la bienveillance et la confiance éternelle que Dieu nous a faite en envoyant Son Fils Unique.

Donc, quand on se souhaite les uns aux autres de nombreuses années, c’est bien sûr pour le salut, pour l’éternité, ces nombreuses années se transforment elles-mêmes en éternité, pour chacun d’entre nous, parce que nous avons ajouté une année à notre approche de Dieu.

C’est pour cela que je me permets de vous souhaiter une bonne année, et une année bénie par le Seigneur. L’année qui suit, comme l’année qui est passée, va peut-être prendre certains d’entre nous, pour les amener vers le Seigneur, d’autres vont venir sur cette terre, la vie continue. Mais cette vie dépend de nous-mêmes et de la bénédiction de Dieu, que nous partageons dans cette vie avec les autres, de la manière dont nous nous sanctifions nous-mêmes par la prière. Elle dépend aussi de la manière dont nous prions pour ceux qui nous entourent, pour le monde entier, qui n’attend que peu pour s’écrouler, pour disparaître devant notre manque de mesure, devant notre immaturité à son égard. C’est pour cela que nous avons besoin de la bénédiction de Dieu et de bénir la création toute entière, comme nous le faisons à la Théophanie, et de demander au Seigneur de ne pas prendre en compte nos péchés, nos fautes, tout ce que nous faisons contre ce don qu’Il nous a fait dans cette vie, avant que nous nous présentions à Lui.

Bonne année 2012 à vous tous, que Dieu vous bénisse, vous et vos familles, et qu’Il nous donne la grâce de nous revoir et de vivre notre fraternité en Lui comme il se doit.

† Le Métropolite Joseph

 

Parole du Métropolite (janvier - février 2012)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger