Ajouté le: 15 Octobre 2011 L'heure: 15:14

Pensées pour l’anniversaire des dix ans de notre Métropole

Pensées pour l’anniversaire des dix ans de notre Métropole

Si le dicton latin tempus fugit (le temps court) convient plus que jamais à l’époque que nous vivons, il convient également aux dix ans qui se sont écoulés depuis le passage de l’Archevêché Orthodoxe Roumain de l’Europe Occidentale et Méridionale, par la décision du Saint Synode, au rang de Métropole, et son primat, Son Eminence Joseph, au rang de métropolite, le 21 octombre, 2001.

Si dans le plan de l’éternité dix ans représentent fort peu, sur le plan du service et de la vie en Christ de notre Métropole, clergé et fidèles confondus, ils évoquent une multitude d’événements, de sacrifices, d’épreuves et d’accomplissements, allongeant considérablement la perception de cette période pour ceux qui s’y sentent directement impliqués. L’effort accompli, au mépris du temps passé, par les évêques et les prêtres, pour rechercher les brebis perdues de notre Eglise éparpillée aux quatre coins des neuf pays de notre Métropole, pour obtenir des lieux de rassemblement où l’on puisse prier et retrouver des repères spirituels, porte maintenant ses fruits. Nous pouvons les observer dans les 263 paroisses, 8 monastères et 2 ermitages qui ont été fondés pendant ces dix ans (et qui se sont ajoutés aux 73 paroisses et 4 monastères déjà existants en 2001, par rapport à 1998 où il y avait 31 paroisses et 1 monastère). Plus d’une centaine de milliers d’enfants baptisés et des milliers de familles bénies par le Sacrement du Mariage. Des milliers de larmes qui ont trouvé la consolation et la sérénité par la prière et la confession. Des milliers et des milliers d’âmes de nos frères et soeurs, roumains orthodoxes, à qui s’ajoutent encore quelques milliers d’orthodoxes autochtones, trouvent leur consolation et leur paix, l’espérance et le courage d’affronter les difficultés de la vie, dans les hâvres de vie spirituelle que représentent nos lieux de culte, monastères et communautés paroissiales dans le désert de la société contemporaine. Beaucoup d’entre eux ont retrouvé un sens à leur vie qu’il ne voyaient plus, et vaincu le découragement. Nombreux sont aussi ceux qui, bien que baptisés orthodoxes, découvrent la richesse et les beautés de leur propre foi. Nombreux sont ceux enfin, qui ont trouvé dans la foi, et grâce à elle, la véritable réponse à leur désir caché sous les aspirations d’un „bonheur” éphémère pour lequel ils avaient quitté leur maison. Les paroisses et les monastères de la Métropole offrent, à beaucoup de ceux qui franchissent leur seuil, en plus de la nourriture spirituelle qu’ils ont la vocation naturelle de distribuer, la nourriture corporelle, des offrandes que l’on apporte pour les vivants et les défunts. On revêt ceux qui n’ont pas de vêtements, on visite les malades et les emprisonnés, apportant ainsi beaucoup de consolation à ceux qui ont sombré sous les coups des difficultés de la vie et sous la cruauté qui est parfois celle de la société où nous vivons.

Nous ne devons pas oublier non plus les deux évéchés fondés par décision du Saint Synode, en 2007 (celui d’Italie, en fonction depuis le 8 mai 2008) et en 2008 (celui d’Espagne et du Portugal, en fonction depuis le 25 mai 2008) et qui ont doublé depuis le nombre de leurs paroisses, et fondé également quelques monastères, tous les deux avec un statut de culte reconnu dans le pays où ils se trouvent. On doit remarquer également que tout ce qui a été accompli au sein de notre Métropole, et que nous venons de rappeler simplement ici de façon globale, a été réalisé exclusivement, à quelques exceptions près, grâce au zèle et au sacrifice des fidèles. Ceci montre une fois de plus, dans un contexte où le conditionnement matériel et financier est de mise pour toute oeuvre, que là où Dieu le veut, la loi de la nature est transgressée (Office des Matines du 26 décembre).

Bien que le monde qui nous entoure soit acculé par la « crise » économique, nous pouvons dire qu’il y a beaucoup de raisons de rendre gloire à Dieu, en ce temps d’anniversaire, pour la « prospérité » spirituelle, pour l’abondance de bénédictions qui ont été répandues sur la communauté de fidèles orthodoxes de notre Métropole pendant ces dix années écoulées depuis sa fondation.

Gloire à Dieu pour tous les bienfaits prodigués à notre Métropole!

Et à Son Eminence, le Métropolite Joseph, Beaucoup d’Années vers le Salut!

† Silouane, de l’Evêché Orthodoxe Roumain d’Italie

Pensées pour l’anniversaire des dix ans de notre Métropole

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger