Ajouté le: 15 Septembre 2011 L'heure: 15:14

Parole du Métropolite (septembre 2011)

 

(fragment d’une parole adressée aux prêtres)

Parole du Métropolite (septembre 2011)

Les années de prêtrise sont des années d’apostolat. D’abord, parce que le prêtre annonce au peuple l’Evangile, la Bonne Nouvelle. Qu’est-ce que la Bonne Nouvelle? C’est la nouvelle que le Christ est ressuscité, que la mort a été vaincue, que le Fils de Dieu Incarné a pris sur Lui la mort, qu’Il l’a dépassée par Sa propre mort, parce qu’au moment où la mort a englouti l’Immortel, elle a reçu en son sein le Donateur de Vie, Celui qui nous donne la vie. Pendant toute sa vie, le prêtre est un annonciateur de la Résurrection du Christ et de la Résurrection de l’homme en Christ.

En deuxième lieu, dans une communauté, le prêtre est celui qui écoute, qui prête toujours l’oreille de son âme, prêt à écouter les âmes. Notre résurrection intérieure se fait aussi par la confession, par la recherche de la lumière intérieure et par la recherche de la volonté de Dieu dans notre vie. Le prêtre devient, dans le Sacrement de la Confession, l’oreille du Christ à l’écoute de toutes les âmes qui cherchent à s’approcher de Dieu en regardant tout d’abord l’homme intérieur. Le Saint Esprit fait que par le prêtre le Christ Lui-même écoute l’âme qui Le cherche et qui voit son péché et souhaite le pardon. Le Christ se met à l’écoute et reçoit, par le prêtre, les péchés que nous portons.

Souvent, et surtout de nos jours, le prêtre est appelé à faire beaucoup de choses, à commencer par le côté social, en aidant matériellement tous ceux qui le demandent, en nourrissant les affamés, en allant à la rencontre de tous, jusqu’à être présent à beaucoup d’événements dans la vie sociale. Et c’est ce que le prêtre doit faire. Mais avant tout, le prêtre doit savoir écouter. Il est, par la Grâce du Saint-Esprit, celui par l’intermédiaire duquel le Christ accorde son pardon: „Recevez l’Esprit Saint, ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus” (Jn 20, 22-23), dit le Sauveur à Ses disciples. Ainsi, d’une façon entendue secrètement par le cœur, le Seigneur guérit nos infirmités cachées, fait sortir l’homme de l’Enfer intérieur, le console secrètement et révèle Son amour pour lui. Comment révèle-t-Il cet amour? Par le fait de lui pardonner ses péchés, en les prenant sur Lui. Le prêtre devient participant au pardon du Christ, étant lui-même un homme qui connaît les manquements et les faiblesses des hommes, et qui comprend tout dans l’âme humaine. Il reçoit l’autre en lui-même comme soi-même, au nom du Christ, en donnant son cœur pour l’écoute et la confession. Nous pourrions dire que, d’une certaine façon, le cœur du prêtre en tant que père spirituel devient le lieu de rencontre entre celui qui se confesse et le Christ Lui-même. Et dans le cœur du prêtre se déroule le combat du pardon pour celui qui se repent et le combat de sa guérison par le pardon. Le prêtre porte devant le Christ le fardeau de ses frères, de ses fils spirituels, il le porte avec eux.

Voilà de quelle manière mystérieuse et merveilleuse le prêtre devient père spirituel, pasteur d’âmes et apôtre du miracle de la Résurrection, d’abord spirituelle, de celui qui croit. Le Christ, Médecin des âmes et des corps, a mis dans le prêtre le don de l’écoute des âmes et celui de leur guérison par le pardon …    

† Métropolite Joseph

Parole du Métropolite (septembre 2011)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger