Ajouté le: 15 Avril 2011 L'heure: 15:14

Parole du Métropolite (avril 2011)

Parole du Métropolite (avril 2011)

La Résurrection, que le Christ donne à Son Eglise en ce jour – et depuis plus de 2000 ans –, est aussi la nôtre, parce que le chrétien est l’homme de la Résurrection, l’homme ressuscité. Car depuis la Résurrection du Fils de Dieu, la mort n’a plus d’emprise sur l’homme ni sur sa vie. Chose étrange, diront certains, car nous sommes tous soumis à la mort, à la souffrance, sans exception, la mort nous fait souffrir, nous fait peur, et nous savons qu’elle est inévitable : comment donc pouvons-nous espérer que la mort soit vaincue? Même avant Sa sainte Passion, le Christ nous a montré notre propre résurrection par la résurrection de Lazare, – qui était mort depuis quatre jours (cf Jean 11, 39). Il a aussi ressuscité la fille de Jaïre, (Marc 5, 38-43 ; Luc 8, 49-56) et le fils de la veuve de Naïn (Luc 7, 11-17), nous dévoilant qu’Il est Celui qui donne la vie.

En ce jour, Il nous appelle des ténèbres de ce monde, dans Son Eglise: VENEZ PRENDRE LA LUMIERE! Il nous appelle à passer des ténèbres à la lumière de la vie, des ténèbres de la mort qui essaie de mettre son emprise sur nous, à la lumière de la vie éternelle. Le Christ nous appelle à Sa Pâque, – le passage, la résurrection des morts – qui deviennent pour nous Son DON le plus précieux entre tous, mais devient par Lui notre Pâque – par laquelle Il nous fait passer, nous élève de « la corruption à l’incorruptibilité… », revêtant notre corps « de mort de l’immortalité» (I Corinthiens 15, 53). 

La Résurrection, la Vie, la Lumière, l’Incorruptibilité, nous les recevons aujourd’hui par la Résurrection du Fils de Dieu dans l’Eglise, «…qui est Son Corps », dont Il est la tête. Et nous les avons tous reçues, par le baptême, dans lequel nous avons revêtu le Christ, mort et ressuscité (Romains 6, 3-4).

C’est là notre foi, à savoir que Dieu, dans Son grand amour, « nous qui étions morts dans nos péchés, nous a fait revivre avec le Christ… et avec Lui nous a ressuscités et nous a fait asseoir avec Lui dans les cieux … » (Ephésiens 2, 5). L’Eglise est le lieu où nous recevons, le lieu où commence et s’opère ensuite en nous notre résurrection, c’est le « laboratoire de la résurrection» (cf. St Maxime le Confesseur). C’est seulement en Christ et dans l’Eglise que nous renouvelons notre vie. Il n’y a aucun autre lieu où nous puissions recevoir la lumière, que du Christ et dans Son Eglise, et c’est Sa Lumière rédemptrice, salvatrice, la Lumière que les ténèbres de ce monde ne peuvent contenir, ni ne peuvent cacher.  

Dans l’Eglise, notre vie même, ici et maintenant, devient une préparation permanente à la Résurrection. Dans l’Eglise, le Saint Esprit nous rend participants à la vie du Christ. « Et lorsque viendra le Consolateur, que Je vous enverrai d’auprès du Père, l’Esprit de Vérité qui procède du Père, Il Me rendra témoignage. (Jean 15, 26) « …Lui, l’Esprit de Vérité, Il vous guidera dans la vérité toute entière… Lui Me glorifiera, car c’est de Mon bien qu’Il recevra. » (Jean 16, 13-14) Voici, l’Esprit nous transmet dans l’Eglise la vie en Christ; la vie du Christ, nous guide vers toute vérité et vers Celui Qui est la Vérité. Par l’Esprit Saint, nous sommes participants à la Croix et la Résurrection du Christ, le nouvel Adam.

Saint Jean Chrysostome dit: « C’est pour notre salut que tous ces prodiges ont été accomplis et le Christ a triomphé du démon par les moyens mêmes avec lesquels le démon nous a-vait vaincus; Il a pris Ses propres armes pour le combattre. Voici comment: Une vierge, le bois, la mort, avaient été les moyens et les instruments de notre défaite. La vierge était Eve, qui n’avait pas encore connu Adam, lorsqu’elle fut trompée par le démon; le bois était l’arbre, et la mort, la peine imposée au premier homme. Marie a remplacé Eve; le bois de la croix, le bois de la connaissance du bien et du mal; la mort de Jésus-Christ, la mort d’Adam. Vous voyez que le démon a été vaincu par les moyens mêmes avec lesquels il a-vait triomphé. Le démon avait renversé Adam avec le bois de l’arbre, Jésus-Christ a terrassé le démon avec le bois de la croix. Le bois de l’arbre a jeté les hommes dans l’abîme, le bois de la croix les en a retirés. Le bois de l’arbre a dépouillé l’homme de ses privilèges, et l’a enfermé comme un vaincu et un captif dans l’obscurité d’une prison; le bois de la croix a élevé Jésus-Christ, et L’a montré à toute la terre, nu, cloué, et vainqueur. La mort d’Adam s’est étendue sur ceux qui sont venus après lui; la mort de Jésus-Christ a rendu la vie à ceux qui étaient nés avant Lui. Qui racontera les œuvres de la puissance du Seigneur, et qui fera entendre toutes Ses louanges? (Ps 105, 2) Lorsque nous étions tombés, nous avons été relevés, de vaincus nous sommes devenus victorieux, nous sommes passé de la mort à l’immortalité. »

Le Christ nous dit aujourd’hui encore : « Nul n’a plus grand amour que celui-ci : déposer sa vie pour ses amis. Vous êtes Mes amis, si vous faites ce que Je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais Je vous appelle amis, parce que tout ce que J’ai entendu de Mon Père, Je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui M’avez choisi, mais c’est Moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure, afin que tout ce que vous demanderez au Père en Mon nom, Il vous le donne. Ce que Je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres » (Jean 15, 13,17).

Je prie le Christ, notre Seigneur Ressuscité des morts, de vous bénir, et de vous guider, par les prières de la Très Sainte Vierge Marie et de tous les saints, dans toute œuvre salvatrice. 

Le Christ est ressuscité !

† Le Métropolite Joseph,
(Fragments de la lettre pastorale de Pâques 2010)

 

Parole du Métropolite (avril 2011)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger