Ajouté le: 16 Août 2012 L'heure: 15:14

De la patience, la prière, et l’humilité

De la patience, la prière, et l’humilité

La patience fait partie aussi de notre vie de chrétiens, dans le quotidien, là où nous vivons. Et, concernant la souffrance, on peut comprendre la chose suivante: la patience comprime la souffrance que nous vivons dans ce monde. Non seulement elle comprime notre souffrance, mais encore elle dilate le temps. En effet, nous sentons aujourd’hui que le temps n’a plus la même valeur, il semble avoir rétréci, on a l’impression que les jours ne font plus 24 heures. On ressent cela très fort à présent. Serait-ce la rapidité avec laquelle nous vivons toute chose ?

Et l’on se rend compte que l’impatience dans ce que nous faisons, l’impatience dans la relation avec les gens, avec nos frères, l’impatience dans la prière, l’impatience dans la méditation, l’impatience dans tous les sens fait que le temps se comprime pour nous, et les souffrances grandissent, parce qu’il y a une souffrance du temps qui passe et qui nous échappe, car notre vie est aussi dans le temps. Et l’on se sent ainsi toujours inaccompli.

Il faut beaucoup s’exercer dans la patience ; si l’on n’est pas patient, on ne voit pas les changements qui arrivent dans le temps, ni chez les autres, ni chez soi. On est soi-même le sujet du changement, parce que je suis dans un dialogue continu avec le Christ, tel que je Le rencontre chaque jour. Ce dialogue se manifeste dans la prière, dans la Divine Liturgie, mais il ne faut pas perdre de vue que la prière est un tout, elle ne se limite pas à la prière du matin, la prière du soir, la prière du dimanche, la Liturgie, les Vêpres, les Matines, non, la prière est un tout, on peut dire que la prière est notre vie-même, notre être-même. La prière est aussi une manière de vivre, et notre manière de vivre se transforme en prière.

Qu’est-ce qui nous procure la patience dans la prière ? La patience dans la prière dilate le temps, et fait rentrer l’infini dans le temps fini. Le Christ remplit notre vie, notre propre histoire, jusqu’à l’éternité, puisque déjà nous sommes dans le Royaume. Nous sentons que nous sommes dans le Royaume, que le Royaume est en nous, et le temps tel que nous le vivons maintenant n’a plus de sens, parce qu’il mène à la mort, et c’est seulement le temps rempli du Christ qui mène à la vie.

Qu’est-ce que la patience dans l’humilité ? C’est avoir confiance en Celui qui est humble, le Christ, avoir confiance que notre humilité et notre patience ne sont pas en vain. « Prenez mon joug sur vous et recevez mon instruction, car Je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes » (Mt. 11, 29). Sans patience et sans confiance dans le Christ, tout paraît infranchissable, à la moindre épreuve de la vie, tout s’effondre dans un monde dépourvu de sens. C’est la patience et l’humilité qui nous révéleront le sens profond de ce que nous vivons dans cette vie, en Lui, par Lui et avec Lui, après avoir pris Son joug sur nous. C’est par notre patience que nous sauverons nos âmes (Luc 21, 19).

† Le Métropolite Joseph

De la patience, la prière, et l’humilité

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger